La photographie vecteur de sens

La photographie vecteur de sens

Nos sens nous renseignent sur notre environnement présent. L'archive photographique de l'instant véhicule le visuel à travers les âges. L'image indique une condition de prise de vue, un sujet, un environnement, des détails... autant d'informations qui peuvent restituer l'odeur, le goût, le toucher, le son, et les images suggérées hors du cadre ou hors champ. Cette restitution dépend de chacun, de son histoire, de ses souvenirs, des scènes déjà vécues ou similaires à l'image exposé.

 

Les sens

Autant de pièces d'informations pour une expression visuelle !

Être chasseur d'images est une question de découverte, de patience, et donc de temps. Pour découvrir l'espace, rechercher les informations sur la destination, vous stationnez sur le lieu de votre choix. et vous identifiez les habitudes sociales pour les portraits d'habitants. Vous vous familiarisez avec la population, installez la confiance en vos voisins de quelques jours. Ayez leur approbation, leur contact. Vous prenez le temps, vous choisissez vos horaires, vos points de vues varient suivant la lumière du jour. Les clichés du crépuscule, de l'aurore n'offrent pas les mêmes lumières. Vous identifiez vos émotions et les interprétez à l'image. Vous magnifiez la beauté d'un cadre. Vous renforcez une scène. Vous dimensionnez un sujet, un objet que vous jugez important. Vous optez pour un style classique ou moderne. Vous êtes maître de vos choix et contournez les restrictions techniques de votre appareil photographique.

 

montagne

Cette vision et l'imaginaire provoqué par l'image, au delà de ce qu'elle renseigne sur nous mêmes, est suggéré dans un premier temps par la dimension du cadre. Vous définissez une image en 4/3, un format proche du carré, une vision en proportion 16/9, proche de la vision humaine, ou bien le panoramique qui sert bien souvent au plan de situation ou d'ensemble. Ces rapports de la dimension image ne véhiculent pas les mêmes informations. Les points d'intérêts sont répartis de différentes façons. Ces points d'intérêts ne rentrent également pas tous dans le cadre désiré. Le panoramique offre beaucoup d'informations mais peu de détails. Le format 16/9 donne des détails en lecture par une image étirée et permet une lecture de premier plan, de plan intermédiaire et d'arrière plan. Une hiérarchisation des points d'intérêts par leur disposition en profondeur stimule la capacité à situer l'action, son lieu, et, pourquoi pas, une action secondaire.

Le format 4/3 plus restreint par sa capacité d'affichage active une précision d'action, ou des plans de détails ou la mise en valeur d'un sujet, d'un objet. Le 4/3, le 16/9, le panoramique sont, bien entendu, exploitables en prise de vue horizontale, de type paysage, ou verticale, de type portrait.

 

cordage

 

Le visuel est complexe. L'image, c'est véhiculer un équilibre, un déséquilibre, une harmonie, un chaos, une distance, une proximité, une aurore, un crépuscule, une nuit étoilée, le secret d'un cauchemar, le repos, l'action, l'inquiétude, la quiétude, l'horreur, la beauté... Toutes ces sensations peuvent être interprétées par les formes connues, abstraites, douces, angulaires, les couleurs, chaudes, froides, les zones sombres, les zones lumineuses, les reflets, l'opacité, la transparence, la texture d'un matériau, doux, épais, rugueux, fin...

L'image, c'est une époque véhiculée par un style. Ces modes d'images sont aussi le témoin de l'histoire. L'image est classique, académique, elle peut être moderne, contemporaine, répondre à des codes stylistiques. Chaque type d'image envoie des informations selon les connaissances, les personnalités à qui il se destine.

 

Metal
La qualité de la lumière renseigne beaucoup. Elle indique les saisons, le soleil bas d'hiver, les champs brûlés de fin d'été. Les flux animés et bariolés des soirées festives, le doux éclairage d'une chambre d'enfant... La lumière et ses teintes provoquent la tension, la détente, l'harmonie, les contrastes des formes, les découpes d'ombres. Les objets réfléchissants la lumière sont au repos ou fortement sollicités à la réflection. Un été ? un automne ? un spot de mode ? une illusion optique ? des réflexions d'images à travers des corps semi-opaque ? un kaléidoscope d'informations ? un puzzle ? des reliefs ?