"Sous-Exposé" ou "Sur-Exposé"

C'est "Sous-Exposé" "Sur-Exposé"

L'exposition est souvent exprimée de façon simple et intelligible. "C'est Sous-Exposé !" ou Sur-Exposé !". L'exposition est un procédé un peu plus complexe. De façon simple, dans un cadre image, certaines parties seront très sombres, voire trop sombres, d'autres trop blanches, voire trop blanches et dans les parties restantes des tons moyens mal répartis. Un bon équilibre des tons, des tons sombres aux tons lumineux passant par des tons moyens est bien souvent un fait rare dans la prise de vue occasionnelle. Bien évidemment une prédominance de tons sombres ou de tons lumineux participent aux principes artistiques.

Le Look et la texture

Les clichés

L'exposition et la couleur créer le look. Ce sont les fondements de la qualité d'une image. Le bruit à l'image ou l'aspect granuleux, l'ensemble des contrastes, les subtilités des ombres et des hautes lumières, la saturation des couleurs sont un tout pour une scène riche et précise lorsque l'exposition est correcte.

La texturation d'une image est une exposition équilibrée, les détails dans les basses lumières et les hautes lumières se doivent d'être présents et lisibles.

 

 

Reprenons : la chaîne de production, de la lentille qui conduit la lumière, puis le capteur de la caméra ou de l'appareil photo (Sensor) qui convertit la lumière en signaux électroniques, puis la compression, l'enregistrement et le support de stockage de l'image. De façon générale, l'exposition se situe au niveau de la conduite de la lumière au sein de l'objectif (lentille, diaphragme) et la sensibilité du capteur.

Il existe plusieurs façon de régler la quantité de lumière.

exposition

L'ouverture du diaphragme qui diminue ou augmente la quantité de lumière. Cette quantité est déterminée par la mesure f/stop. Si un trop plein de lumière est dans la scène, vous réduisez la quantité par une petite ouverture dans le cas contraire en basse lumière, vous ouvrez d'avantage l'ouverture.

Mais dans certains cas, ce n'est pas suffisant, vous aurez donc à modifier la sensibilité du capteur. La norme de mesure de sensibilité du capteur est l'ISO (Internationale Specification Organisation). Certains aspects sont extérieurs au capteur, tel le traitement du signal numérique par des processeurs, calculs image, nommés l'indice d'exposition. Un capteur peu sensible nécessite beaucoup de lumière pour faire une belle image.

portrait

Les éléments influents sur l'exposition sont :

  1. La quantité de lumière et les facteurs de réflexion (reflectance) d'objet dans le cadre
  2. L'ouverture (Iris), le diaphragme qui augmente ou diminue la quantité de lumière
  3. La vitesse: la vitesse d'ouverture du diaphragme et la vitesse d'enregistrement ou le nombre d'images à la minute, en cas de mode rafale
  4. L'ISO : la sensibilité du capteur
  5. Le filtre à densité neutre ou filtre ND (neutral density) : un filtre qui absorbe de manière égale les rayonnements visibles quelle que soit la longueur d'onde.
portrait

Il existe deux façons de penser l'exposition, l'exposition globale et l'équilibre dans le cadre. Dans le cas d'une lumière importante dans la scène associée à une zone très sombre, vous pourriez accepter un choix d'image très bonne pour les lumières hautes, très mauvaise pour les basses et inversement. Ce problème ne peut être corriger qu'en aménageant la scène par des éclairages d'appoint, ou attendre une autre heure de la journée, la variation des ombres et des lumières ou changer l'angle de la prise de vue.

portrait

La pellicule est assez tolérante en sur-exposition mais l'est moins en sous-exposition. Les prises de vue doivent être rigoureuses en terme de fixation et d'équilibre d'exposition. L'effacement des détails ne sont pas rattrapables en post-production, malgré les outils incroyables à disposition. Plus vous utiliserez d'effets de récupération en post-production et plus votre image se brouillera.

Que vous soyez en fichier compressé ou brut, l’équilibre de l'exposition est obligatoire. Une sous-exposition conduit une image bruitée et la sur-exposition un clipping, un écrêtage. Un moniteur à forme d'onde devient obligatoire pour repérer les conditions défavorables.

L'histogramme est certainement l'outil le plus simple pour l'analyse. L'histogramme est accessible dans les produits photo d'entrée de gamme généralement. Il s'agit d'un diagramme de répartitions des tons. Les tons sombres sont à gauche, les tons moyens au milieu et les tons lumineux à droite. Une exposition correcte affiche une même contribution de tons de l'obscurité à la lumière. Les tons sombres et les tons lumineux ne doivent pas être poussés. La répartition des tons moyens change suivant les changements de cadre.

 

portrait

High Dynamic Range (HDR)

La fonction photographique plage dynamic HDR appartient à la famille des appareils photos et vidéos numériques. En prenant plusieurs clichés d'une même scène et en superposant ces clichés, le mélange des tons de chaque prise permet une correction des expositions sur un nouveau cliché généré. Une photo sous-exposée, additionnée à une photo correctement exposée, comme le décide votre cellule automatique de votre appareil accumulé d'une photo sur-exposé, en mélangeant ces trois photos, vous avez une image parfaitement équilibrée par cette technique HDR.