Le son au cinéma

Une idée du son au cinéma

Les films font appels à notre perception visuelle et auditive. L'idée de voir et entendre ce que nous voyons semble fondamentale, il en est bien autrement dans les faits de la réalisation. La réalisation d'une bande son peut souvent être plus complexe qu'une capture d'image. Depuis les années 70, le son des films s'est enrichit. Il devient une narration à lui seul. Ce que nous entendons donne vie et nous interroge sur l'histoire du film. Une musique sinistre en début de film peut nous indiquer que la suite de l'histoire est dramatique. Le son environnant peut être ultra-présent et effacer un dialogue, nous assistons à l'action sans en connaître peut être la cause. Dans ce cas, l'environnement sonore est plus important que l'action et la cause. Le son façonne nos analyse et nos interprétations. Le son peut réduire au silence l'image. Les types de sons vont des dialogues et narration aux environnements ambiants, effets sonore, supportés par les musiques et entrecoupés de silence.

Une histoire du son au cinéma : un exemple de montage de synchronisation son et images avec Linux et Ardour

Le processus

enregistrement sonore

La production sonore se déroule en quatre phases, la conception, l'enregistrement, l'édition et le mixage. Les sons de production sont les résultats d'enregistrement lors du tournage et nous pensons que seuls ceux-ci sont suffisant à faire un film. En réalité, tous les sons enregistrés sont construit en post-production, ce que l'on appel la conception sonore. Avant les années soixante dix, le son appartenait à l'image, la conception contemporaine est tout autre, elle est conçu en post production pour ajouter des sons potentiellement expressif, le son apporte dès lors d'autres mondes. L'image et le son ont deux modes d'expression soit divergent ou convergent dans la narration. Le son n'est plus subordonné à l'image. La bande sonore contient sa propre histoire. Cette histoire contient les sons nécessaires à l'image, ce que l'on appel les tons de fond pour créer le soutien nécessaire à la scène, ce qui est significatif. Puis intervient le design sonore, ou l'interprétation sonore ajoute une narration à l'image.

La haute fidélité

étalage magasin bluray

La fidélité du son à l'image, le mot diégèse, plus les ajouts sonores extérieurs, le mot extradiégèse, apportent des informations à la narration. Les sons diégétiques apporte la conscience de la situation, ils sont les actions quotidiennes, les bruits de pas, le son d'un téléphone. Ils sont les conditions spatiales et temporelles de la scène. Les sons extradiégétique n'ont pas de conditions spatiales et temporelles pertinentes. Ils sont les partitions musicales, les voix off. Nous distinguons l'audio dans le champ et l'audio hors champ. Le son hors champs peut décrire une quantité de situation, une désynchronisation de l'action, une conscience psychologique, une annonce d'une action, une anticipation, ou une situation présente. Ces sons extradiégétiques apporte des tensions, des surprises. Le son diégétique peut être supprimé au profit du son hors champ, dans une scène de meurtre dans une gare, le cri d'un homme peut être remplacé par le sifflet d'un train. Un personnage évolue à l'écran et un dialogue hors champs entre deux personnes décrit le profil psychologique de la personne dans le champs.

Les dialogues

dialogues et sous-titres

Les dialogues par toute leur nuances d'expression de sentiments, de motivations, sont les moyens essentiels de la narration. Le narrateur connaît les détails de l'histoire, ils donnent les indices pour comprendre le film et susciter la curiosité. Il a l'impossibilité d'interrompre l'histoire. Le narrateur peut être accompagné d'un autre narrateur, ils peuvent avoir des dialogues. Le procédé de narration peut apporter réalisme mais aussi des contrastes de fiction, de vérité, de mensonge, de naiveté...

Les bruits

les bruits

Les bruits ambiants sont l'atmosphère de la scènes, ils contribuent au sens. Un faible bruit de vent souligne la solitude, l'isolement dans un milieu naturel. Ils sont également parfois des caricatures de situation, tels que les sirènes de police américaines dans une ville. Les effets sonores ne sont pas des sons ambiants, mais des ajouts pour augmenter la sensation du réel ou apporter un sens exagéré du réel. Les films actuels sont particulièrement riches d'effets sonores, toute sortes de sources sonores sont ajoutés, additionnés pour augmenter les faits dramatiques.

Le silence

Le silence et l'applaudissement

Le silence est aussi un son, un son inaudible, il peut être un souffle imperceptible, il est le silence. Le silence frustre la perception, il est la mort, l'absence, la solitude, il augmente la perception d'une scène profonde, voir prophétique, il est le suspense, l'attente d'une resurrection. Le silence enlève tous guides, le spectateur est seul à percevoir ce qui se passe à l'écran son interprétation n'est plus dirigée, il peut dès lors se tromper, partir vers une autre histoire, dériver. La musique Le support musicale est soit populaire, ou composé de façon classique pour les films plus ambitieux. La musique participe à la narration, elle peut soutenir l'intrique, l'action, apporter un caractère, le goût musical du protagoniste, ou les valeurs d'une société, une humeur, une ironie, elle possède un rôle indispensable. Une musique funèbre généralement accompagne une procession funéraire, elle ne laisse aucun doute à l'humeur tragique de la fatalité de la mort. Un monde technologique fait appel à des sons de synthèses tirés des mouvements technoïdes. Les variations de tempo agissent sur le sens du rythme du film, les changements de tonalité de la musique s'ajoutent aux changements de plans, une rupture temporelle de l'image peut être accompagné d'une continuité temporelle de la musique, une musique atonale peut être effrayante, fantastique, l'aspect historique de la partition, une musique complexe, une musique simple, une musique abordable, belle ou difficile, un hymne, tous ces aspects et bien d'autres suggèrent des soutiens et des points de bascule dans la narration. Les superpositions de musique, celle diégétique d'une situation et celle extradiégétique, ces fusions sonores apportent beaucoup de sens au film.

Le réel sonore

Le réel sonore le lion mgm

La bande son d'un film reproduit le réel mais aussi intensifie la perception du monde. Elle parcours les dimensions spatiales et temporelles, suscite des attentes, créer le rythme, développe les personnages, elle offre des indications de sens et d'interprétation. Les sons offrent une vie aux objets, même si ceux-ci sont hors champs. Un homme écrit sur un papier, on le voit de dos, le son d'un papier chiffonné puis lancer dans une corbeille indique une laborieuse lettre à écrire. Il n'est pas nécessaire de voir le papier à l'écran. Les spectateurs différencient les éléments sonores des éléments visuels. Il entends les sons dans leur ensemble et non comme un objet sonore. Cette incapacité à séparer les sons en partie constituante participe à la créativité d'une bande son. Tels que les valeurs de plan caméra, les illustrations sonores peuvent être grand ensemble ou bien de détails. Sergio Léone utilisa de nombreux plan sonore de détails, craquements, machine à vapeur, harmonica, gémissement d'un chien, bourdonnement d'une mouche, oiseau dans une cage... Les valeurs de plans caméra opère un déplacement spatial au même titre que le son. La répétition du son est aussi une constituante du film, le leitmotiv opère comme une signature d'un film. Ce leitmotiv peut être musicale comme dans un opéra de Wagner, mais aussi un son tels que le miaulement du chat dans le premier Alien.

Quelques valeurs de composition sonore à prendre en compte :

  • Noter tous le objets sonores que peuvent contenir une scene Définisser leur timbre par des adjectifs, grincant, agressif, bucolique
  • Les objets sonores ont ils une indications globales ou une dimensions expressives particulières ?
  • Noter les notions de présence par les volumes et leur dimensions spatiales, proches-éloignés Prendre conscience des placements des acteurs dans l'espace
  • Définir la dimension spatial d'un personnage Définir l'humeur des personnages, nerveux, tranquilles, inquiet, joyeux...
  • Le son est il synchrone à l'action ? répond il à l'attente du spectateur ?
  • La musique est elle approprié à la scène ou apporte t'elle des informations opposées La musique crée le rythme correspond il à la séquence, au plan, ou au film ?
  • Assurer les continuités, les ponts de liaisons, les transitions de plan ou de séquence
  • Le silence peut il etre expressif ? Fournir un accent des ponctuations, souligner une narration

En bref :

  • suggérer une ambiance
  • évoquer un sentiment
  • définir un rythme
  • indiquer un lieu géographique
  • indiquer une période historique
  • clarifier l'intrigue
  • définir un caractère
  • relier les idées autrement non connectés, des images ou des moments
  • accroître le réalisme ou le diminuer augmenter ou diminuer l'ambiguïté
  • attirer l'attention sur un détail
  • indiquer les changements dans le temps changements brusques ou doux entre les prises ou les scènes
  • mettre l'accent sur une transition pour un effet dramatique
  • décrire un espace acoustique effrayer ou apaiser
  • exagérer l'action ou la médiation